Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Non aux discriminations islamophobes (MRAP littoral dunkerquois)

14 Octobre 2011 , Rédigé par MRAP Dunkerque Publié dans #Initiatives locales, #Islamophobie, #MRAP expressions plurielles

 

MRAP Littoral dunkerquois

18 rue Clémenceau 59760 Grande-Synthe

mrapdk@free.fr Tél : 03.28.60.89.57


à


Madame le Recteur de l’Académie de Lille


Le Samedi 1 Octobre 2011, le lycée du Noordover de Grande-Synthe organisait sa traditionnelle remise des diplômes du baccalauréat.

Les élèves admis à la session du Bac 2011 étaient invités ainsi que leurs parents à une remise du diplôme lors d’une cérémonie officielle.

Cette cérémonie avait lieu dans la salle du Noormeulen, salle municipale de sport appartenant à la ville de Grande-Synthe.

Il s’avère cependant que ce qui devait être un moment de joie et de bonheur s’est vite transformé en moments de tristesse, de colère, et de stigmatisation.

En effet, un certain nombre de filles portant le foulard sur la tête, qui étaient inscrites au lycée et qui étaient venues assister à la cérémonie pour recevoir leur diplôme ont été tout simplement interdites d’entrer dans la salle.

Le chef d’établissement étant venu à l’entrée de la salle pour exprimer aux filles son ferme refus de les voir dans la salle portant leur foulard.

Aussi, une parent d’élève portant le foulard et qui était venue assister à la remise du BAC de son fils a aussi connu la même interdiction.

Il s’agissait que d’un simple foulard sur la tête et en aucun cas de voile intégral cachant le visage.

Malgré les tentatives d’explications des anciens élèves et des parents sur leur statut ; les néo -bachelières n’étant plus scolarisées au lycée, les parents d’élèves ayant un droit de pénétrer dans l’enceinte du lycée avec leur foulard ; le proviseur restait ferme sur son interdiction.

Vivant cette interdiction comme une injustice, un abus de pouvoir, et une mauvaise compréhension de la loi sur la laïcité de la part du proviseur, les élèves et les parents qui tenaient à recevoir leur diplôme sont entrés dans la salle malgré l’interdiction.

Pendant la cérémonie, le proviseur s’est même refusé d’appeler les filles voilées lesquelles n’ont pas pu recevoir officiellement leur diplôme sur l’estrade comme leurs camarades.

Il est surprenant que le chef d’établissement considère ces anciennes élèves comme étant inscrites dans son établissement, alors qu’elles ne le sont plus !

En effet, la loi n°2004-228 du 15 mars 2004, complétée par une circulaire du 18 mai 2004, introduit dans le Code de l’éducation un article L. 141-5-1 ainsi rédigé : « Dans les écoles, les collèges et les lycées publics, le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit... »

Ces filles ne sont plus élèves et ne disposent donc plus du statut d’élèves du lycée.

Le MRAP du littoral dunkerquois a reçu ces jeunes filles qui se sont dites choquées par l’attitude du chef d’établissement.

Le MRAP du littoral dunkerquois est indigné par l’attitude du proviseur qui a largement outrepassé ses prérogatives, lequel semble avoir oublié que la loi sur le voile dans les établissements scolaires ne concerne que les élèves inscrits dans son établissement.

La loi sur la laïcité dans les établissements scolaires n’interdisant pas non plus le port du foulard par les parents d’élèves dans les établissements scolaires, sauf en cas d’encadrement d’activités et sorties scolaires.

Nous vous demandons, Madame le Recteur d’Académie, de rappeler à Mr le Proviseur du lycée du Noordover la loi relative au port du foulard dans les établissements scolaires, les conditions de son application, le public visé par cette loi, et surtout de lui demander de l’appliquer dans la plus stricte neutralité


Veuillez agréer, Madame le Recteur, nos salutations respectueuses


Dunkerque le 10 Octobre 2011.

MRAP du Littoral Dunkerquois


Copie : Madame l’Inspecteur d’Académie de Dunkerque

Partager cet article

Commenter cet article