Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Norvège : Le carnage d’Oslo, un symptôme des dérives de la pensée intellectuelle occidentale (René Naba)

6 Août 2011 , Rédigé par Revue de web Publié dans #Islamophobie

Norvège: Le carnage d’Oslo, un symptôme des dérives de la pensée intellectuelle occidentale.
René Naba | 06.08.2011 | Paris

sioe.jpgL’alliance entre l’extrême droit européenne et Israël: une imposture morale de l’alliance des descendants des victimes du génocide hitlérien avec les héritiers spirituels de leurs anciens bourreaux.
Anders Behring Breivik, l’auteur des attentats de Norvège, juillet 2011, cite plusieurs dizaines de fois Bat Ye’or dans son manifeste pour expliquer son acte. Bat Ye’or,n est le nom de plume de Gisèle Littman-Orebi (Le Caire, 1933), une essayiste britannique, juive d’origine égyptienne. Son nom de plume Bat Ye’or signifie «fille du Nil» en hébreu. Dans son ouvrage (Eurabia, Islam and Dhimmitude), elle dénonce un accord, ourdi selon elle entre certaines instances dirigeantes européennes et des pays arabes visant à soumettre l’Europe au Monde arabe afin de former une nouvelle entité qu’elle désigne sous le vocable d’«Eurabia».

Dans son manifeste de 1500 pages, le terroriste norvégien cite plusieurs fois Alain Finkielkraut. Voilà ce qu’aurait écrit Anders Behring Breivik dans son manifeste «A European Declaration of Independence – 2083» (2083, une déclaration d’indépendance européenne): «French philosopher Alain Finkielkraut has warned that “the lofty idea of ‘the war on racism’ is gradually turning into a hideously false ideology. And this anti-racism will be for the 21st century what Communism was for the 20th century: A source of violence”. «Le philosophe français Alain Finkielkraut a prévenu que “l’idée généreuse d’‘une guerre contre le racisme’ se transforme petit à petit en une idéologie monstrueusement mensongère. Et cet antiracisme sera au XXIe siècle ce que fut le communisme au XXe: une source de violence”.

 

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article