Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Palestine à l’UNESCO : Menaces des États-Unis (Collectif de militants du MRAP)

6 Octobre 2011 , Rédigé par Collectif de militants du MRAP Publié dans #Palestine Nations Unies, #MRAP expressions plurielles

unescoLors de la conférence de presse donnée ce mercredi 5 octobre à Saint-Domingue, la secrétaire d’État des États-Unis, Hillary Clinton a fermement recommandé à l’UNESCO de reconsidérer le vote de son conseil exécutif lors de la conférence générale de l’UNESCO. Cette dernière aura en effet à se prononcer par une majorité des 2/3 de ses 193 membres sur la recommandation du conseil exécutif de l’UNESCO adoptée par 40 voix sur 58 d’attribuer à la Palestine un statut de membre à part entière de cette organisation. Outre les États-Unis, l’Allemagne, la Lettonie et la Roumanie ont voté contre. Les autres pays européens, dont la France, se sont courageusement abstenus, sous prétexte de « demande prématurée ». L'Espagne a cependant déclaré qu’elle voterait en faveur de la Palestine lors de la Conférence générale. Les États-Unis s’opposent à la demande de reconnaissance par l’ONU de l'État de Palestine déposée le 23 septembre dernier par le Président de l’Autorité palestinienne, et la secrétaire d'État étasunienne, à propos de l’UNESCO, a jugé « déroutant et inexplicable que des organes des Nations Unies prennent des décisions sur le statut » de la Palestine alors que ce sujet a été soumis au Conseil de Sécurité.


patrimoinemondialPourtant la reconnaissance de la Palestine comme État membre de l’UNESCO permettrait aux Palestiniens des demandes d’inscription au Patrimoine de l’humanité de sites situés dans les Territoires palestiniens occupés par Israël, en particulier la vieille ville de Jérusalem, Bethléem, Hébron et Jéricho et d’éviter, comme cela a pu se produire pour la toponymie des villages ou la destruction de vestiges archéologiques, que leur patrimoine historique et culturel continue à être dénaturé et mis à mal par la colonisation dans des tentatives de l’occupant de dessaisir le peuple palestinien de son histoire et d’effacer en quelque sorte les traces de sa présence sur sa terre.


Enfin, les menaces proférées par Hillary Clinton quant à une possible suspension de la contribution étasunienne à l’UNESCO si le vote du conseil exécutif est confirmé par l’Assemblée générale de l’UNESCO, comme les pressions exercées sur certains pays membres prouvent jusqu’à quelles extrémités les États-Unis sont prêts pour soutenir leur allié israélien. En ce sens, s’ils sont souvent considérés comme une puissance incontournable, rien ne pouvant se faire sans eux, les États-Unis se disqualifient encore un peu plus dans leur rôle de partenaire impartial de la paix.


Pour le MRAP, la recherche d’un règlement juste et durable de la question israélo-palestinienne ne peut que s’éloigner davantage. L’administration étasunienne et le président Obama viennent une nouvelle fois de porter un grave coup à leur crédibilité. L’Europe, divisée, ne fait que suivre la politique des États-Unis et d'Israël, contre le reste du monde. Le MRAP demande à la France de ne pas se couvrir de honte et d’admettre la Palestine comme membre à part entière du concert des nations.


Le 6 octobre 2011

Partager cet article

Commenter cet article