Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Paroles de Palestine 1999 : ANP, OLP, Maison de l'Orient

16 Janvier 2011 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Palestine Mouvement national

Paroles de Palestine 1999 : Dossier complet

Distinguer OLP et ANP

bonhomme-et-drapeau.jpgIl faut faire la distinction entre l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP) et l'Autorité nationale palestinienne (ANP). La Maison de l'Orient est la base de l'OLP, son bureau, le bâtiment lui appartient. Selon les accords d'Oslo, que nous respectons, il est interdit d'avoir une représentation de l'ANP à Jérusalem. Mais l'OLP est le « parapluie » qui coiffe l'ANP. C'est l'OLP qui a entamé les négociations avec Israël, il est naturel qu'elle ait ses représentants à Jérusalem. Lorsque M. Husseini se rend à des meetings à Gaza ou à Ramallah, il y va en tant qu'OLP. Le président Arafat dirige l'OLP et l'ANP. Mais l'OLP est le représentant des Palestiniens où qu'ils se trouvent dans le monde, l'ANP se limitant à la bande de Gaza et à la Cisjordanie.

Propos de Nabeh Aweidah, Bureau de presse de la maison de l'Orient

 

Qu'est-ce que la Maison de l'Orient ?


Son importance politique date de 1982, lorsque l' « Arab Studies Society », présidée par M. Fayssal Husseini s'est installée dans ses locaux. Centre de recherches et de documentation (archives, bibliothèque, service de cartographie ...), elle publie aussi des rapports sur les violations commises par Israël et dirige des départements prenant en charge différents aspects de la vie à Jérusalem. Accusée en 1987 au début de l'Intifada, de diriger la lutte, elle a été fermée pendant deux ans avant de devenir, lors de la Conférence de Madrid, le quartier général des négociateurs palestiniens. Un mois après la signature des accords d'Oslo, les Israéliens dans une lettre de M. Peres, alors ministre des Affaires étrangères à son homologue norvégien M. Holst, confirmaient que les institutions palestiniennes à Jérusalem étaient d'une grande importance et qu'elles devaient être préservées. C'est donc notre droit de vivre dans cette ville et d'essayer d'en préserver le caractère arabe, à travers l'éducation, la santé, les affaires religieuses, la culture ou l'économie. En dépit de cela, en avril dernier, les autorités israéliennes ont tenté de fermer nos bureaux, nous accusant de faire partie de l'Autorité palestinienne.

Propos de Shaher Awawdeh

Partager cet article

Commenter cet article