Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Pillages à Brétigny ? D'Europe 1 à la fachosphère, comment la fausse rumeur s'est propagée (Mathieu Géniole)

16 Juillet 2013 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Extrême-droite, #Internet

C'était donc faux : ce matin, la préfecture de l'Essonne a démenti à Metronews des rumeurs qui circulaient depuis hier sur les réseaux sociaux. Non, les forces de l'ordre n'ont pas été caillassées après le déraillement du train. Non, les victimes (et notamment les cadavres) n'ont pas été pillées. Il n'y a eu, selon la préfecture, qu'un acte de vol isolé et une ambiance "rude".

 

Cette version a depuis été confirmée par les sauveteurs dépêchés sur place. Mais alors comment se sont propagées ces rumeurs plus sordides les unes que les autres ? 

 

Quand deux informations "exagérées" se croisent

 

Il y a deux informations démenties ce matin par la préfecture. Hier, peu après le déraillement du train, "Le Parisien" rapportait un vol de portable sur des membres du SAMU et un caillassage des pompiers.L'information apparaît dans le live consacré à l'accident aux alentours de 19h30, y restera, mais ne fera pas l'objet de développements complémentaires.

 

C'est cette information qui est considérée comme "exagérée" par la préfecture : elle a été massivement reprise hier soir par d'autres sites d'informations, comme TF1 et FranceTVInfo (ce dernier article a été modifié).

 

Ce qui va vraiment mettre le feu aux poudres est en fait un article d'Europe1.fr : ce papier reprend le témoignage d'une membre d'Alliance, un syndicat policier classé à droite, qui intervenait dans le cadre de l'édition spéciale de la radio sur le déraillement de Brétigny. La syndicaliste décrit les scènes de pillage et y va de son commentaire personnel :

Lire la suite sur Le Plus Nouvel Obs

 

et aussi 91 Essonne Info

Partager cet article

Commenter cet article