Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Premier mai: agir contre la xénophobie en Europe. (Memorial 98)

30 Avril 2013 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Racisme

Suivez l'actualité quotidienne de la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme sur la page Facebook de Memorial 98 à l'adresse http://www.facebook.com/groups/348947755137242/ 

 À la veille de ce premier mai 2013, la situation en Europe est inquiétante : la crise économique favorise dans de nombreux pays la progression de forces réactionnaires qui désignent les immigrés et d’autres groupes minoritaires comme responsables des difficultés économiques et sociales. La droite officielle se radicalise et mène une offensive contre ce qu’elle nomme « multiculturalisme ».  Des partis d’extrême-droite ou carrément néo-nazis s’installent comme en Grèce, en Hongrie et dans notre pays. La gauche traditionnelle ne tient pas ses promesses et recule face à la xénophobie. Les organisations syndicales se dispersent. Dans cette situation, plusieurs associations et collectifs locaux dont l’association Memorial 98  se sont rassemblées dans une coordination nationale contre l'extrême droite (CONEX voir Antifascisme: regroupement des forces et ci-dessous)

Cette coordination lance un appel à participer aux mobilisations et manifestations du monde du travail.

De plus à Paris, se déroulera la traditionnelle et toujours nécessaire cérémonie de commémoration de l’assassinat du jeune Brahim Bouarram, jeté à la Seine le 1er mai 1995 par des individus issus du cortège du Front National (voir ci-dessous). Nous y serons présents.

Source

 

 


Coordination Nationale contre l’extrême droite

 

1er mai 2013 : la CONEX appelle à l’action avec  le monde du travail, contre l’extrême droite 

 

Refus de tous les racismes et de l’homophobie, Non à la division des travailleurs !     

Non aux politiques d’austérité !

Oui à l’égalité, la fraternité et au vivre ensemble.

La crise économique qui sévit dans le monde capitaliste depuis 2007, continue à faire des ravages et des victimes.

Pour augmenter leurs profits, faire  baisser les salaires et rendre la situation des travailleurs et des salariés encore plus précaire, les patrons du CAC 40 ou les institutions financières d’investissement menacent de délocaliser les entreprises ou encouragent les Etats à créer de nouveaux codes du travail, donnant plus de marges de manœuvre et de pouvoir au MEDEF.

C’est dans un tel climat détestable associé à la croissance du chômage et la montée des profits de la Bourse que l’extrême droite endosse un habit pseudo social, crie à la «trahison de la gauche» et tente   de séduire le monde du travail.

Longtemps mis en quarantaine, le Front national (FN) sort de l’isolement grâce à l’action de Nicolas Sarkozy et de ses lieutenants qui ont conduit l’UMP à adopter le langage et le populisme de l’extrême droite. Comme pour le FN, la recherche de boucs émissaires fait désormais partie de la politique d’une partie de la droite qui n’hésite pas à stigmatiser les Roms, les chômeurs, les sdf ou nos concitoyens musulmans.

Par ailleurs, les promesses du candidat Hollande, concernant le droit de vote des immigrés ne sont toujours pas tenues par le président Hollande, et son ministre Valls continue de stigmatiser et d’expulser Roms et sans papiers.

Tout cela ne peut que conforter l’extrême droite qui, ainsi « dédiabolisée », investit la rue, notamment lors des « manifs pour tous » homophobes. Dans les urnes, son quasi succès à la législative partielle dans l’Oise, témoigne de cette montée en puissance du danger fasciste. 

Face à cette offensive, la création d’une «Coordination nationale contre l’extrême droite» (CONEX) était devenue une urgence nationale.

Nous appelons tous ceux qui partagent nos idées et nos combats à descendre le 1er mai 2013 partout dans la rue, à manifester avec les travailleurs leur refus de l’austérité, de la précarité et de l’impunité des racistes qui attisent la haine de l’autre et la division. 

A l’échelle nationale, la bataille de la rue et des idées contre l’extrême droite, ne fait que commencer pour la CONEX qui œuvre pour la fraternité et le vivre ensemble des travailleurs de toutes origines, des salariés, des exclus et des précaires.


Contact : conex@riseup.net    


Appel pour un 1er mai de refus du racisme et de la xénophobie

Partager cet article

Commenter cet article