Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

« Prendre parti contre ces barbares » djihadistes : le directeur de France 24 craque

19 Septembre 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Proche et Moyen-Orient

rue89 logoSamedi soir, Marc Saikali, le directeur de France 24, envoie un e-mail à sa rédaction sur le traitement de l’Etat islamique à l’antenne. Il enjoint les journalistes à « sortir d’une sorte de neutralité stupide » pour « prendre position ».

« Nous devons, sur nos antennes, avec nos invités, dans nos débats, ouvertement prendre parti contre ces barbares. Je vous demande donc de veiller à chaque mot, chaque plan. Les images que nous diffusons avec des drapeaux noirs flottant au vent et de jeunes gens en pleine santé doivent obligatoirement être soumises au synthé : vidéo de propagande. Y compris en arabe. [...]

La ligne éditoriale de la chaîne est claire : ce sont des terroristes et des barbares. J’attire particulièrement l’attention du booking sur les invités. Je ne veux plus voir un seul crétin qui justifierait les actions de ces sauvages sous prétexte politique sunnite/chiite. Pour une fois, il y a les gentils et les méchants ! Eux, sont les pires ennemis de notre civilisation. Nous allons devoir gérer leur existence pour au moins cinq ans. Au moindre dérapage, je serai intransigeant. Notre devoir est de lutter contre eux. Tout le temps. Avec au moins 43 millions de téléspectateurs, nous avons une responsabilité immense. »

La Société des journalistes de RFI, rapporte Arrêt sur images, a réagi en demandant avec ironie : « La boîte de Marc Saikali a-t-elle été piratée ? » avant de rappeler que « ces propos vont totalement à l’encontre des règles de déontologie de base enseignées en première année d’école de journalisme, et nuisent gravement à la réputation de France Médias Monde et à celle des journalistes du groupe qui sont, eux, guidés par ces mêmes règles ».

 

Lire la suite

 


Partager cet article

Commenter cet article