Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Quand des membres du MRAP font la promotion de l’islamophobie…(MRAP Pau)

20 Août 2012 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Islamophobie, #MRAP expressions plurielles

Source : le blog du comité palois du MRAP

 

Mise à jour importante en bas de page


Le MRAP des Landes a publié récemment une “prise de position” concernant le récent licenciement d’éducateurs sportifs par la mairie de Gennevilliers – annulé depuis-, accessible à l’adresse suivante:  http://www.mrap-landes.org/spip.php?article459

 

En substance, le MRAP des Landes estime  que la décision prise par la mairie de Gennevilliers n’est pas discriminatoire, que les questions posées par cette même mairie sont pertinentes et qu’il faudrait réunir un collège d’experts pour décider de la légalité du travail d’éducateurs musulmans pendant la période du Ramadan.


Il semble que l’impact de cette “prise de position” n’ait pas suffisamment retenu l’attention.


En toute logique, ce problème ne saurait être posé que pour les éducateurs sportifs.  En effet, à la lueur du communiqué des Landes, comment admettre que chaque jour du mois de Ramadan nous prenions le risque d’être soignés par des médecins et des infirmiers musulmans, sans qu’un collège d’experts ait statué sur leur incapacité éventuelle à exercer du fait de leur pratique religieuse? Comment admettre que des pompiers, des policiers ou des concierges de confession musulmane puissent assurer notre sécurité, sans savoir s’ils en sont capables? comment admettre de placer notre vie en les mains de chauffeurs de bus ou de cheminots musulmans potentiellement affaiblis?


En outre, quiconque connaît quelque peu le monde du travail sait que dans certains corps de métier, la pénibilité est bien plus grande que chez les éducateurs sportifs. Il en va ainsi par exemple du seteur du bâtiment, de celui de l’automobile et de bien d’autres où les musulmans sont nombreux. Il semble urgent d’appeler à leurs responsabilités les employeurs de travailleurs musulmans afin qu’ils se penchent aussi sur la question.


Le problème posé par le communiqué n’est évidemment pas la pénibilité en soi du travail de ces musulmans; C’est encore moins la question de l’aménagement de leurs conditions de travail. Toutes ces questions sont ignorées. Le problème posé est bien l’incapacité introduite par le jeûne: Continuer d’employer des musulmans tout au long de l’année dans les services publics comme dans le secteur productif ne conduit-il pas à nuire à notre sécurité personnelle ainsi qu’aux objectifs de qualité et de compétitivité de nos entreprises?


On voit bien que ce communiqué de la Fédération des Landes appelle à une action majeure en direction des pouvoirs publics. Il est urgent de réunir un “Grenelle du Ramadan” afin de discuter sereinement d’une question centrale: Le travailleur musulman a t-il sa place dans la société d’aujourd’hui?


Au niveau international, le BIT n’a hélas pas non plus légiféré sur cette question. Sans doute faudrait-il l’interpeller également.


Depuis, la mairie de Genevilliers a fait marche arrière et réintégré les travailleurs mis en cause. Rien de tout cela au MRAP où le communiqué de la Fédération des Landes flotte toujours fièrement sur son site internet.


Comme nous le savons, Le Président du MRAP des Landes est aussi membre de la direction du MRAP, qui n’a pas réagi en tant que telle. Force donc est de penser que ce communiqué représente la position de la direction de notre mouvement.


Tout est donc devenu permis dans le MRAP post-Aounit, y compris de bafouer les principes fondateurs du mouvement.


Et, bien entendu, il paraît que l’islamophobie n’est qu’un problème mineur…


 

Le MRAP des Landes a modifié le contenu de sa page incriminée, pour la remplacer par une mise en cause des personnes qui l'ont critiqué.

Afin que chacun puisse juger, le contenu initial est ci-dessous :


mrap-40-moniteurs.JPG

Partager cet article

Commenter cet article