Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Que fera-t-on des "djihadistes" de l'armée israélienne ?

12 Août 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Palestine

Monsieur le Premier Ministre

AFPSVous avez avec votre gou­ver­nement pris un certain nombre de mesures pour faire face à l’enrôlement de jeunes français dans cer­tains groupes de rebelles syriens qu’on qua­lifie de « djihadistes ».

Par ailleurs vous avez, depuis le début de l’intervention mili­taire israé­lienne à Gaza, dénoncé « l’importation du conflit » sur le ter­ri­toire de la République.

La presse fait état de soldats français, dont un a été tué et au moins deux autres blessés, servant comme volon­taires dans l’armée israé­lienne sans même qu’ils aient néces­sai­rement la natio­nalité israé­lienne. Ils sont engagés volon­taires pour des périodes diverses dans le cadre de pro­grammes très offi­ciel­lement mis en place par l’armée israé­lienne et acces­sibles en ligne. Ainsi le pro­gramme « Mahal » dans le cadre duquel servait un jeune français blessé. Ce pro­gramme, qui dure de 14 à 18 mois, s’adresse à des jeunes « qui ne pos­sèdent pas la natio­nalité israé­lienne et qui sou­haitent néan­moins s’enrôler dans Tsahal sans devenir israélien » et sont appelés à servir dans des unités combattantes.

Une telle infor­mation, nous n’en doutons pas, ne doit pas manquer de vous alarmer. Nous vous demandons quelles mesures vous entendez prendre pour empêcher que cer­tains de nos conci­toyens ne puissent continuer à s’enrôler dans une armée d’occupation, enta­chant ainsi gra­vement l’image de la France en l’impliquant direc­tement sur un théâtre d’opération où, pour reprendre le mot de Laurent Fabius, s’est déroulé un véri­table carnage.

Il est mal­heu­reu­sement très vrai­sem­blable que tel ou tel de nos jeunes com­pa­triotes ainsi enrôlé ait été acteur direct ou indirect de crimes de guerre. Nous voulons croire qu’en ce cas votre gou­ver­nement fera dili­gence pour déférer les mis en cause à la justice.

Pour notre part, croyez, Mon­sieur le Premier Ministre, que nous res­terons très attentifs aux déve­lop­pe­ments de ce dossier.

Je vous prie d’agréer l’expression de ma profonde considération.

Taoufiq Tahani

Président de l’Association France Palestine Solidarité

Partager cet article

Commenter cet article