Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Racisme : Copé et Genest reçoivent un Y'a Bon award

11 Juin 2013 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Racisme

http://lesindivisibles.fr/wp-content/uploads/2013/05/logo_indiv.pngUn pain au chocolat et des peaux de bananes dorées.  La 5ème cérémonie des « Y’a Bon Awards » a récompensé ce lundi soir des personnalités publiques ayant tenu, selon le jury,  les «meilleurs» propos racistes de l’année.

Placée comme chaque année sous le signe de la satire et de l'humour, la soirée, cornaquée par l'association antiraciste les Indivisibles, a eu lieu au Cabaret Sauvage à (XIXeme). «Pour la première année de présidence normale sous un de gauche, le racisme, toujours normal, n’a pas de couleur... politique !», ont tenu à rappeler les organisateurs.

Des peaux de bananes dorées en guise de trophée

Devant une salle comble, le jury, composé de personnalités telles que l’animatrice Enora Malagré, l’intellectuel Pascal Boniface, l’humanitaire Rony Brauman, les journalistes Denis Robert et Nadir Dendoune, les musiciens DJ Cut Killer et Marco Prince ou encore la championne de boxe et écrivaine Aya Cissoko, a décerné des peaux de bananes dorées en guise de trophée dans six catégories.

Le prix « Territoires perdus de la République » a été ainsi remporté par le président de l’UMP Jean-François Copé, «boulanger à ses heures qui ôte le pain au chocolat de la bouche des musulmans». L’actrice Véronique Genest, le chroniqueur Franck Tanguy, le député UMP Jean-Sébastien Vialatte,  la philosophe Elisabeth Badinter et la journaliste Elisabeth Levy « pour l’ensemble de son oeuvre », ont également été «félicités» pour leurs formules tonitruantes tenus dans les médias. Les heureux élus n'étaient  pas présents pour recevoir leur trophées. Tous à l'exception d'un, le directeur de L'Express Christophe Barbier, récompensé par un Y'aBon en 2011 et 2012, qui a eu l'humour et le courage de venir s'expliquer sur deux couvertures controversées de l'hebdomadaire.

Lire la suite sur Le Parisien.fr

 

Le compte-rendu sur le site des Indivisibles

Partager cet article

Commenter cet article