Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Racisme en France : la responsabilité des médias.

17 Novembre 2013 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Racisme

Deux articles en ce sens, exemples à l'appui.

 

Racisme: le bal des faux culs (Sébastien Fontenelle)

Racisme à la « une » : des suspects mènent l’enquête... (Julien Salingue)

 
bakchich 0  acrimed

Soudain: les mêmes beaux esprits qui ont libéré dans l'espace public, sous le sceau du «parler vrai», des discours d'exclusion, découvrent, effarés, que la France est prise de racisme...

 

Le racisme, nous dit le dictionnaire, est une «hostilité systématique contre un groupe social». Depuis le début des années 2000, cette hostilité s’exerce principalement contre les musulman(e)s - mais elle vise également les Noir(e)s et les Roms (liste non exhaustive).

Qui la nourrit, depuis tout ce temps, sous le très orwellien prétexte d’user d’une liberté d’expression que menacerait un prétendu «terrorisme» (appelé aussi «tyrannie») de la «bien-pensance», d’analyses (et autres commentaires) «décomplexés», (presque) toujours présentés comme de courageux bris de «tabous»?

D’éminent(e)s oligarques. Des éditocrates, comme Claude Imbert, fondateur de l’hebdomadaire Le Point, qui fut à sa manière un pionnier lorsqu’il déclara qu’il était «un peu islamophobe» - et qu’il avait, après tout, bien «le droit de le dire». (Ou comme Jean Daniel, co-fondateur du Nouvel Observateur, qui s’est tôt fait une gloire d’avoir tôt adressé à François Mitterrand cette mise en garde: «Le clocher de votre affiche électorale, dans peu de temps, vous le verrez entouré par deux minarets.»)

Lire la suite

 

Les récentes outrances racistes contre Christiane Taubira, comparée à un singe sur le compte Facebook d’une candidate investie par le FN pour les municipales, avant d’être traitée de « guenon » par une (très) jeune manifestante de la « Manif pour tous » à Angers, ont déclenché, à défaut d’un torrent de réactions politiques, un certain bruit médiatique. Dans nombre de quotidiens et d’hebdomadaires, on s’est interrogé : du racisme en France ? Vraiment ? Pourquoi ? Comment ? Louable intention. Mais chacun a évidemment omis de mentionner le rôle qu’il aurait pu avoir joué dans le développement de ce climat raciste. D’où cette petite piqûre de rappel.

Commençons par Le Parisien qui s’interroge, et pas qu’un peu, à la « une » de son édition datée du 6 novembre :


Nous pourrions bien évidemment gloser sur la formule « devient-elle », substitut commode à un « est-elle » qui aurait pu sous-entendre que les attaques contre Christiane Taubira faisaient écho à un racisme bien ancré dans la société française. Mais nous ne le ferons pas. Nous nous contenterons seulement de rappeler ici cette autre « une » du Parisien, datée du 12 septembre 2011 [1], qui semble fournir un élément de réponse à la question posée par Le Parisien le 6 novembre 2013, soit… deux ans avant qu’elle ait été posée :

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article