Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Rashid Khalidi: Pourquoi les 300 000 Arabes de Jérusalem se soulèvent-ils à nouveau ?

22 Novembre 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Palestine Jérusalem

http://www.agencemediapalestine.fr/wp-content/uploads/pal1-1024x682.jpg

 

Des jeunes Palestiniens jettent des pierres sur la police des frontières israélienne lors d’affrontements à un check-point entre le camp de réfugiés de Shuafat et Jérusalem, le 7 novembre 2014.
(Reuters/Finbarr O’Reilly)

Une fois encore, des troubles populaires généralisés ont éclaté à Jérusalem. Depuis juillet, des affrontements ont lieu entre des jeunes Arabes et les forces de sécurité israéliennes utilisant des grenades lacrymogènes, des balles d’acier enrobées de caoutchouc, des balles réelles et des matraques.

Pourquoi les habitants arabes de Jérusalem sont-ils descendus dans la rue ?

Beaucoup se sont sentis provoqués par les tentatives toujours plus nombreuses des fanatiques religieux juifs de s’emparer du troisième site le plus saint de l’Islam, l’Haram al-Sharif, pour les juifs, le Mont du Temple.

Les activistes religieux, représentés par des groupes de tutelle comme les organisations du Mont du Temple, ont souvent manifesté leur intention d’instaurer un culte juif sur le lieu saint musulman, de détruire ses magnifiques structures du VIIe siècle – la mosquée Al-Aqsa et le Dôme du Rocher – et de les remplacer par un nouveau temple juif.

Le grand rabbin d’Israël a fustigé les juifs qui tentent de prier sur le site, suggérant que cela devrait être « passible de la peine de mort », car cela peut profaner le « saint des saints » – lieu où les juifs pensent que l’arche de l’alliance était gardée autrefois. Le ministre de la défense israélien, Moshe Ya’alon, a déclaré de son côté que les venues de ministres et de législateurs israéliens sur le site étaient « provocatrices » et qu’elles pouvaient avoir des « effets déstabilisants ».

Pourtant, les partis sionistes religieux extrémistes, comme le Habayit Hayehudi (Foyer juif), qui soutiennent le culte juif sur le site ne sont pas atypiques dans la société israélienne – ils sont même largement représentés au gouvernement, au parlement, dans les services de sécurité et dans l’armée d’Israël.

Lire la suite sur le site de l'AMP

Partager cet article

Commenter cet article