Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Rassemblement à Évry contre les explulsions (RESF)

24 Octobre 2012 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Étrangers et immigrés

resf-logo-chaine-500px

Samedi 27 octobre de 14h30 à 18h, le Réseau Education sans frontières réunira, à la maison des syndicats à Evry, des lycéens sans papiers en attente de leur régularisation par la circulaire Valls à venir et d’anciens lycéens qui, comme eux, furent sans papiers. Ils auraient dû être expulsés il y a trois, cinq, dix ou quinze ans. Leurs camarades, leurs professeurs, leur milieu qui les connaissaient et les appréciaient l’ont empêché. Gladys et Sandrina, Issa, Mohamed, Jean, Nina, Najlae, Jodelle, Verlain, Suzilène, Illyès et tant d’autres ont vu le cours de leurs vies préservé par la solidarité de leurs camarades, exemples magnifiques donnés par cette jeunesse aux dirigeants qui refusent de voir le monde bouger et restent tentés de spéculer ou de faire des concessions à ceux qui spéculent sur les préjugés, la xénophobie, le racisme.

Certains de ces jeunes seront présents, maintenant adultes, citoyens français pour beaucoup, parents de jeunes enfants pour certains, et tous insérés socialement, ingénieur, aide-soignante, plombier, chef d’atelier, vendeur, chauffeur de taxi, artistes, apportant à la société qui les a admis en son sein, leur travail, leur talent, leur enthousiasme. Plusieurs d’entre eux témoigneront en prenant la parole, en chantant ou en jouant quelques morceaux de musique. Ils sont l’éclatante démonstration que leur expulsion il y a quelques années aurait été une erreur, pour dire vraiment peu. Dès lors, la conclusion s’impose : les lycéens sans papiers doivent être régularisés, sans ergoter. Leur donner une chance, c’est aussi donner la chance à la société de les accueillir. C’est un geste important pour eux. C’est aussi un geste important pour toute la jeunesse, la génération la plus métissée que ce pays ait jamais connue, et qui verrait dans cette décision la reconnaissance de ce qu’elle est profondément, dans toutes ses composantes.

Des personnalités du monde associatif, syndical et politique viendront marquer leur solidarité ainsi que quelques artistes au cours de brèves prestations.

Le Président de la République est invité ainsi que le directeur-adjoint de son cabinet, M. Alain Zabulon, qui, en tant que sous-préfet d’Antony en 2004 a régularisé Sandrina et Gladys, deux lycéennes de Châtenay-Malabry défendues par leurs camarades et leurs enseignants. Le ministre de l’Intérieur invité lui aussi pourra revoir Joly qu’il avait parrainée avec ses enfants en décembre 2010 alors que leur père Francis Mumbudi était expulsé. Il est depuis lors revenu mais n’est pas encore régularisé.

Un appel solennel au Président de la République, l’appel d’Evry, sera lancé depuis la place des Droits de l’Homme, de tous les humains, sans exception, entre l’hôtel de ville et la cathédrale.

lundi 22 octobre 2012.

Partager cet article

Commenter cet article