Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Rejeter les Roms permet de « faire exister les frontières » (Carine Fouteau)

10 Juillet 2013 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Roms migrants, #Étrangers et immigrés

Dans un entretien à Mediapart, l'anthropologue Michel Agier décrypte la responsabilité des élites dans le processus de « ségrégation » des Roms. Rien qu'en une semaine, les propos haineux, de Jean-Marie Le Pen à Christian Estrosi, traduisent la volonté de certains responsables politiques de désigner cette population pour la mettre définitivement à l'écart de la société et des droits. 

 

Extrait :

Comment expliquez-vous que les Roms fassent l’objet d’un tel rejet en France ? Pourquoi cristallisent-ils tant de préjugés ?

Dans le contexte de la mondialisation, les Roms, ou plutôt ceux qui sont désignés comme tels, sont utiles au pouvoir. Au moment où les États-nations périclitent, où la crise économique fragilise les sociétés “occidentales”, les gouvernants ont besoin de ce nom pour créer un dehors. Ils ont besoin de faire croire à leur altérité absolue, de les constituer en étranger ennemi, pour faire exister leurs frontières. Expulser des Roms est une manière de produire de la nationalité, tout comme expulser des Afghans ou reconduire à la frontière des migrants venus d’Afrique. Le langage de l’origine, de la race, de l’ethnie, de la civilisation revient traditionnellement dans les temps incertains, comme c’est le cas aujourd’hui.

 

Article complet sur Mediapart

Partager cet article

Commenter cet article