Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Robert Ménard, la dérive accélérée de l'activiste de RSF (Marine Turchi)

31 Mars 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Extrême-droite

mediapart 0Élu à Béziers (Hérault) avec plus de 47% des voix, Robert Ménard donne au Front national sa plus grosse ville. Celui qui a été pendant 23 ans le secrétaire général de Reporters sans frontières a poussé très loin sa conception de la liberté d'expression, théorisée dans un livre en 2003, jusqu’à défendre le droit à s’exprimer des racistes et négationnistes.


C'était avant d’être élu maire, soutenu par le Front national, à Béziers. Avant de publier Vive Le Pen ! et Vive l’Algérie française !. Avant sa carrière de polémiste sur RTL et i-Télé et ses propos sur l’islam (ici ou ) ou l’homosexualité (ici ou ). Jusqu’en 2008, Robert Ménard a été le secrétaire général de Reporters sans frontières, qu’il a créé en 1985 avec trois copains de Montpellier.

Le journaliste ne parlait pas des Le Pen ni d’un Béziers occupé « par des pauvres, des Maghrébins, des Gitans ». Mais il a, pendant 23 ans, défendu une conception sans frontières de la liberté d’expression, qui lui a permis ensuite de justifier le droit à s’exprimer de personnages négationnistes, antisémites et racistes. Tour d’horizon de ses années RSF.

Lire la suite sur Mediapart

Partager cet article

Commenter cet article