Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Roms : la France doit rompre clairement avec les positions de l'été 2010 (EGAM)

8 Août 2012 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Roms - tsiganes - voyageurs

Par Benjamin Abtan, président du Mouvement Antiraciste Européen – EGAM

 

EGAM.jpgIl y a deux ans, la séquence politique constituée de la réunion à l'Elysée sur les "problèmes que posent les comportements de certains parmi les gens du voyage et les Roms", du discours de Grenoble puis des violentes expulsions de Roms roumains et bulgares à grand renfort de caméras de télévision, avait funestement résonné dans toute l'Europe.

Elle avait entraîné un renforcement des discours et actes racistes anti-Roms en Roumanie et en Hongrie, s'appuyant sur le fait que la France elle-même avait reconnu le caractère intrinsèquement dangereux des Roms. Elle avait également contribué à autoriser la permissivité avec laquelle le parti bulgare d'extrême droite Ataka, dont le président a passé la soirée électorale du 22 avril aux côtés de Marine Le Pen, avait lancé en septembre 2011 des manifestations racistes aux cris de "Morts aux Tsiganes !" ou  Les Tsiganes en savon !". Le message envoyé par la France à l'été 2010 avait également apporté une justification de poids à l'établissement de quartiers séparés pour Roms dans les villes ou villages d'Europe centrale, notamment en Slovaquie et en République tchèque, aux violentes expulsions de Roms du Danemark et d'Allemagne et aux discriminations quotidiennes en Espagne, Pologne, Serbie, Turquie... En réaction à cette séquence, la société civile européenne avait structuré un grand mouvement de solidarité, notamment autour de la première Roma Pride lancée par l'EGAM en 2011 et dont l'édition 2012 se déroulera le dimanche 7 octobre.

 

 Lire la suite sur Le Monde.fr

 

EGAM a été créé à l'initiative de SOS-Racisme

Partager cet article

Commenter cet article