Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Salah Hamouri: "Des assassins et des criminels de guerre dans la -Marche Républicaine- !"

11 Janvier 2015 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Israël et le sionisme, #Politique française

La  nouvelle est tombée ! Netanyahu, Lieberman et Bennett, les chefs de guerre de la nouvelle barbarie vont participer à la "Marche républicaine", à Paris. Quelle honte pour la France ! Quelle insulte !

Est-il réellement acceptable pour les valeurs de la France que des criminels de guerre qui ont du sang encore frais d’enfants sur les mains marchent sur la terre où des milliers d’hommes et de femmes se sont battu-e-s et se battent encore pour défendre la Liberté, et qui plus est qu’ils y marchent au sein d’une marche qualifiée de "Républicaine" ?

Tout d’abord, je voudrais adresser toutes mes condoléances aux familles des innocent-e-s tué-e-s dans les attaques perpétrées par des gens qui ne portent en eux qu’une idéologie de crime et de haine contre l’Humanité et la liberté. Ces personnes animées par la haine et le désir de tuer s’illustrent en Iraq, en Syrie, et ces derniers jours en France. 

Ces attaques commises en France soulèvent quelques questions… Comment est-il possible que trois hommes tous fichés -dont deux fichés également par les services secrets américains et le troisième fraîchement sorti de prison - aient-ils pu ainsi s’entrainer à l’étranger, se procurer des armes et agir sans qu’à aucun moment les services français n’aient agi ? Les renseignements français et extérieurs connaissent certainement la réponse à cette question…

Revenons-en à la Marche d’aujourd’hui. J’imagine bien que si Charb et ses compagnons pouvaient s’exprimer aujourd’hui, ils auraient vomi la participation des criminels de guerre Netanyahu, Bennett et Lieberman. De plus, ces dirigeants de l’état guerrier d’"Israël"utilisent de manière honteuse la mort des victimes pour passer un appel à une deuxième grande "Alya" des Juifs Français. Il est inacceptable que l’histoire soit écrite deux fois de la même façon, la première fois dans les années 40 et la deuxième en 2015. Il faut que la France refuse fermement l’utilisation de ces crimes odieux pour accentuer la colonisation et perpétrer l’agression d’un peuple sous occupation. Dès le début de l’attaque meurtrière à Charlie Hebdo, les dirigeants israéliens ont tenté de faire le lien entre ces personnes inhumaines qui prétendent être Musulmans et les mouvements de libération en Palestine, au Liban et ailleurs… Une méthode classique pour salir la noble cause du peuple palestinien qui, une fois de plus, rappelons-le, est une lutte contre l’occupation et non une prétendue guerre-sainte.

Le trio de criminels n’est en rien légitime pour défiler lors de la "Marche Républicaine", qui prétend "défendre les valeurs de démocratie, de liberté et de pluralisme", trois valeurs totalement étrangères à ces assassins. 
 Ces criminels n’ont de cesse de violer les droits de l’homme et toutes les Conventions et Traités internationaux, d’instaurer des politiques coloniales et racistes, de bafouer la liberté d’expression des journalistes. Il est utile de rappeler que durant la guerre, l’été dernier à Gaza, 16 journalistes ont été tué par ce trio sanguinaire…
Souvenons-nous également que le dessinateur et caricaturiste Palestinien Naji al-Ali, très célèbre au Proche-Orient, a été assassiné par le Mossad à Londres, le 22 juillet 1987. Preuve supplémentaire - s’il en faut-, que les sionistes n’ont que faire de la liberté d’expression !

Il est bien évidemment honteux mais si peu surprenant de sa part, que le Président de l’autorité palestinienne, Mahmud Abbas n’ait aucun problème à défiler aux côtés des bourreaux de son peuple, au moment même où des enfants meurent de froid à Gaza…

Enfin, il faut absolument que la France change sa politique extérieure, surtout au Proche-Orient et qu’elle arrête de suivre aveuglement les projets Américains dans la région. On sait très bien que les dernières interventions Françaises en Irak, au Mali, et en Centrafrique n’avaient pas pour but prétendu de "lutter contre les djihadistes" (que la France arme par ailleurs) mais uniquement de protéger les intérêts impérialistes et les dictateurs amis. Il était tristement prévisible que la politique de la "porte ouverte" menée par la France et d’autres pays permettant à leurs citoyens d’aller combattre en Syrie et en Iraq se retournerait tôt ou tard contre elle. 
Les crises sociales internes de la France doivent trouver leurs solutions en France !

L’ "union nationale" derrière les impérialistes, derrière les criminels de guerre, derrière des partis politiques qui depuis trois décennies n’ont fait que creuser les différences entre les citoyen-ne-s Français-e-s, en tapant sur les immigré-e-s, les musulman-e-s, les Roms, les précaires, les quartiers populaires, cette union n’a aucun sens et est une insulte aux victimes décédées mais également au peuple français dans son ensemble.
 Le peuple français doit s’unir contre l’impérialisme, contre le racisme, contre ce système qui ne produit que division, injustice et horreur ! 

Cher-e-s citoyen-ne-s, n’acceptez pas que votre douleur soit récupérée par des gens qui n’ont que faire de la liberté, ces pompiers-pyromanes qui ont allumé la mèche de l’extrémisme en France et dans le monde, ces manipulateurs qui n’ont pour but que de vous diviser et de justifier leurs politiques racistes et liberticides. Tout mon soutien à celles et ceux qui en cette sombre période s’organisent au quotidien pour construire une société alternative basée la solidarité, l’égalité, la liberté, l’auto-détermination des peuples, la lutte contre les discriminations, contre-l’impérialisme et contre le racisme.

Le présent est fait de luttes; l'avenir nous appartient !
    

(11-01-2015 - Salah Hamouri)

Partager cet article

Commenter cet article