Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Sarkozy battu, rien n’est acquis. (collectif de militants du MRAP)

9 Mai 2012 , Rédigé par Collectif de militants du MRAP Publié dans #Politique française, #MRAP expressions plurielles

Sarkozy battu, rien n’est acquis.

La défaite de Nicolas Sarkozy était une condition nécessaire pour qu’il soit mis fin à l’avalanche de lois liberticides, à la stigmatisation de « l’autre » (étrangers, musulmans, Roms et citoyens français d'origine étrangère.) pour faire oublier les échecs d’une politique économique et sociale de régression, à une politique extérieure de négation des droits humains.

Mais rien n’est gagné définitivement pour autant :

-  le président élu n’a pas encore une majorité législative pour appliquer ses engagements ;

- la stratégie de Patrick Buisson de récupération des idées de l’extrême-droite a failli réussir et l’analyse des résultats montre que ces idées sont durablement ancrées dans l’électorat ;

- dans beaucoup de circonscriptions, le FN sera l’arbitre et fera pression pour un éclatement-recomposition de la droite.

Même si les élections législatives donnent à François Hollande une majorité pour gouverner, tout reste à faire, compte tenu du programme de ce dernier et des déclarations antérieures de certaines personnes de son équipe. Parmi les quelques points positifs, il faut signaler l'intention de donner le droit de vote aux étrangers non communautaires aux élections municipales. Nous demandons que ce soit un premier pas pour le droit de vote à toutes les élections.

La campagne pour les élections législatives devra être l’occasion de défendre un certain nombre de points, d’interpeller les candidats et de favoriser l’élection de députés qui se prononcent clairement sur les sujets suivants :

-   l’abrogation de l’arsenal législatif sécuritaire et de restriction au droit à la libre circulation des personnes ;

-   une politique migratoire d’ouverture à l’autre, condition nécessaire au développement de notre pays ;

-   la fermeture des centres de rétention et la mise en place d'une politique de l'asile digne d'une république démocratique ;

-   la fin des contrôles aux faciès et des violences policières

- une lutte efficace contre les idées racistes, y compris au niveau des responsables politiques. Les lois existent, il suffit de les appliquer ;

-   la fin des aventures militaires et du soutien au dictatures dans le monde. L’engagement à ne pas lancer d’autres interventions sous des prétextes divers ;

- une action diplomatique vigoureuse pour la reconnaissance des droits du peuple palestinien, notamment par la suspension des accords de coopération entre la France et Israël et l’extension de cette mesure aux institutions européennes et internationales.

 

Collectif de militants du MRAP, le 9 mai 2012

Partager cet article

Commenter cet article