Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Séminaire: L'islamophobie en France (EHESS)

28 Décembre 2011 , Rédigé par Revue de web Publié dans #Islamophobie

enjeux théoriques et méthodologiques

Animé par

  • Abdellali Hajjat, maître de conférences à l'université Paris-Ouest Nanterre
  • Marwan Mohammed, chargé de recherche CNRS (CMH-ERIS)

Dates : les 1er et 3e mercredis du mois de 11 h à 13 h, du 2 novembre 2011 au 16 mai 2012.

Lieu : EHESS, salle 1, 105 bd Raspail 75006 Paris.

Programme de l'année

Dans l'espace public français, la « question musulmane » est au coeur de controverses multiples et répétées remettant en cause la légitimité de la présence des (présumés) musulmans sur le territoire national, qu'ils soient étrangers ou citoyens. Au moins depuis la fin de la guerre d'Algérie, l'hostilité, revendiquée ou implicite, à l'encontre des musulmans s'est traduite par une telle inflation de discours de disqualification et de pratiques discriminatoires que certains chercheurs parlent de racisme respectable ou d'islamophobie. Si les pratiques religieuses des musulmans de France sont relativement bien connues des sciences sociales françaises, l'islamophobie n'a pas encore fait l'objet d'enquêtes historiques et sociologiques de grande ampleur. La situation française contraste avec celle du monde universitaire anglophone, où se s'accumulent les travaux pluri-disciplinaires sur le concept d'islamophobie désignant, selon certains chercheurs, « les attitudes et les émotions négatives et indiscriminées dirigées contre l'islam ou les musulmans ».

L'objectif de ce séminaire est de faire un bilan critique des recherches existantes et d'ouvrir de nouvelles perspectives de recherche. Après avoir interrogé la valeur heuristique du concept d'islamophobie, le séminaire vise à analyser le processus de construction du « problème musulman » dans la France contemporaine, en le comparant notamment avec les précédents historiques de l'histoire coloniale. En insistant sur l'importance des configurations et des stratégies des acteurs, il s'agit d'étudier le phénomène de « racialisation religieuse » qui tend à expliquer la réalité sociale par des facteurs racialo-religieux et qui semble se diffuser dans plusieurs espaces sociaux (médiatique, politique, scolaire, administratif, etc.). Il s'agit aussi d'analyser les effets produits par l'islamophobie discursive, tant pour ceux qui l'énoncent (rétribution symbolique ou matérielle de la « cause islamophobe ») que pour ceux qui la subissent (l'islamophobie en actes, c'est-à-dire les pratiques discriminatoires visant spécifiquement les musulmans). Ceci pose la question de la mesure du phénomène par des indicateurs scientifiquement établis et par l'élaboration d'une méthodologie appropriée. Il s'agit enfin d'étudier la réception du discours islamophobe par les musulmans (enquête de « victimation ») et les formes de contestation de l'islamophobie par l'action collective et la mobilisation du droit anti-discrimination.

Programme 2011-2012

  • Séance du 2 novembre 2011
    A. Hajjat et M. Mohammed : « État des lieux de la recherche et discussion du concept d'islamophobie ».

Thème : Constructions et circulations des représentations européennes de l'islam et des musulmans

  • Séance du 16 novembre 2011
    John V. Tolan (Université de Nantes) : « Racines médiévales de l''islamophobie européenne ? ».
  • Séance du 7 décembre 2011
    Ann Thomson (Université Paris 8) : « L''Europe des Lumières et le monde musulman. Une alterité ambiguë ».
  • Séance du 4 janvier 2012
    Thomas Delthombe : « La construction médiatique de l'islamophobie en France (1975-2005) ».

Thème : Islamophobie et discours scientifiques

  • Séance du 18 janvier 2012
    Carole Reynaud Paligot (Université de New York à Paris) : « Déterminisme racial ou religieux ? Anthropologues, islamologues et représentations des indigènes musulmans colonisés ».
  • Séance du 1er février 2012
    Olivier Le Cour Grandmaison (Université d'Evry-Val d'Essonne) : « Immigration et Islam: représentations et stigmatisation (1920-1950) ».
  • Séance du 15 février 2012
    Julien Beaugé (Université Picardie Jules Verne) : « La ''science du voile'' : discours scientifiques sur la signification du port du hijab ».
  • Séance du 7 mars 2012
    Max Lejbowicz (Université Paris I) : « Interrogations sur l''affaire Gouguenheim ».

Thème : Politisation de la question musulmane

  • Séance du 21 mars 2012
    Laurent Bonelli (Université Paris-Ouest Nanterre) : « Variations sur la menace globale : les services de renseignements et le "péril islamique" (France, Espagne, Royaume-Uni) ».
  • Séance du 4 avril 2012
    Françoise Lorcerie (CNRS-IREMAM) : « La politisation du voile ».
  • Séance du 2 mai 2012
    Bruno Cousin (Université Lille I) et Tommaso Vitale (Sciences Po) : « Le moment Fallaci de l''espace public italien (2001-2006). Origines, modalités et effets d'un magistère intellectuel islamophobe ».
  • Séance du 16 mai 2012
    Conclusion générale

Source.

Partager cet article

Commenter cet article