Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Sites Internet. La base de données de "Repères antiracistes".

10 Mars 2013 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Internet

Cartographie de la « réacosphère ».

Des organismes spécialisés, dotés de moyens informatiques puissants, diffusent des cartes du Web politique, où les sites sont classés en fonction de leur orientation politique, de leur influence supposée, des liens qui les relient les uns aux autres.

Si le process est totalement automatisé, il y a des risques d'erreurs : par exemple des liens classés dans deux rubriques différentes « sites incontournables » et « anti-France » seront considérés comme équivalents.

Les résultats peuvent être intéressants1, mais par contre l'étude faite pour le compte de Caroline Fourest souffrait de biais méthodologiques qui lui ôtaient toute pertinence, sans compter des erreurs de raisonnement et des erreurs factuelles.

1 Un recensement de proche en proche, complété par des signalements individuels

La base de données de Repères antiracistes a été constituée de façon progressive et on peut dire artisanale. La technique a consisté à tirer sur un fil pour dévider la pelote.

Le point de départ fut un site2, aujourd'hui disparu, intitulé France Blanche. Tout un programme !! L'internaute qui l'avait signalé avait d'abord pensé avoir affaire à une secte, certains contenus étant délirants.

« France blanche » proposait des liens vers une quarantaine de sites (A).


0001liens 0001liens2

 

Parmi ceux-ci « Europe blanche » et « Ordre noir ». La couleur était différente, mais l'idéologie identique. Il y avait aussi les site nazis « Assaut », « Pure Europe », mais aussi ceux de partis politiques français légaux, de blogueurs d'extrême-droite, identitaires, catholiques traditionalistes, islamophobes.


Dans cette première liste A, il y avait aussi des sites servant de référence et de source d'informations pour toute la réacosphère, tel Fdesouche, etc..


En notant les liens proposés par ces sites A, on trouvait « France blanche », référencée en retour par trois sites nazis, certains des sites A, et d'autres sites (B).


Et ainsi de suite.


Le recensement a été quasi exhaustif, sauf s'il apparaissait évident que l'éditeur du site en citait d'autres à titre indicatif et documentaire.


Par exemple, certains sites d'élus locaux d'extrême-droite incluent des liens vers des sites institutionnels (conseil régional, général, collectivités locales). Ces liens n'ont pas été notés. Pour les organes de presse, la situation est plus complexe : par exemple, une liste de liens peut inclure les quotidiens nationaux (Le Monde, le Figaro, etc) mais aussi Présent, beaucoup plus confidentiel, ou tel blog sur le site du Figaro.


L'information importante est que Présent, etc.. sont référencés sur tel ou tel site d'extrême-droite, elle sera donc notée. Celle concernant « Le Monde » ne le sera pas.


Les liens vers d'autres sites, a priori apolitiques, ont été notés « au cas où », ce qui s'est révélé parfois pertinent.

A titre d'exemple, les liens sur les sites identitaires vers des sites traitant de littérature, arts plastiques, etc.. sont très courants. Ceux vers des sites relatant des voyages, des expéditions, des grandes randonnées sont beaucoup plus rares. Sur la dizaine de milliers de liens notés sur notre base de données, il n'y en a que 10 vers cinq sites traitant de voyages. Quatre sites sont notés de manière ponctuelle et un bénéficie de liens « positifs » sur 6 sites : un d'extrême-droite, un raciste, deux identitaires, un antisémite et un néo-païen. La ligne éditoriale de ce site ainsi référencé est apparemment irréprochable : deux jeunes filles décident de faire un tour d'Europe à pied et le racontent. La question était posée de leur vision personnelle de l'Europe. La réponse a été trouvée dans cet article du blog « Droites extrêmes » :


http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2012/05/02/le-defile-fn-redevient-in-a-lextreme-droite/

« Sinon, une quinzaine de nouveaux "gudards" étaient aussi de sortie, regroupés en cortège sans signalisation, derrière le FNJ. Mathilde Gibelin, petite figure dans le milieu de l'extrême droite jeune, était aussi présente. Lors de la convention de Lille, elle fut l'une des supposées Françaises "prises au hasard" qui posaient leurs questions à Marine Le Pen par vidéo. Elle accéda aussi à une certaine notoriété médiatique à la suite de son tour de l'Europe à pied, en 2009-2010, paravent d'une opération des "scouts" d'Europe jeunesse (GRECE). »

Le choix qui a été fait ensuite fut de privilégier l'analyse de contenu et le recensement des sites qui bénéficiaient le plus de liens amis, en partant du principe que les sites les plus référencés sont vraisemblablement ceux qui sont les plus visités et on le plus d'influence.


Parallèlement, des alertes Google ou Wasalive concernant quelques mots clés, des signalements ponctuels, ont permis de compléter cette base de données.

 

Lire la suite sur une page dédiée, les mises à jour seront faites sur cette page.

Partager cet article

Commenter cet article