Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Soutenez le documentaire Esklavaj Reparasyon

22 Novembre 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Esclavage, #Outre-mers

DOCUMENTAIRE ESKLAVAJ REPARASYON
MIHEAYE
SOUTENEZ LE DOCUMENTAIRE  ESKLAVAJ REPARASYON
Chaque crime contre l’humanité doit être réparé qu’importe la race ou le peuple qui la subit, c’est un principe universel d’équité.
Aidez ce film à être traduit en plusieurs langues nous devons partager et faire partager.


« ESKLAVAJ REPARASYON », est un film documentaire réalisé par Jean-Luc MIHEAYE produit par Metiss Soul & Sahryana Productions,
Ce film a besoin de soutien urgent !


Jean-Luc MIHEAYE explique son projet :


La question de la réparation de l’esclavage et de la traite négrière transatlantique suscite beaucoup d’intérêt au sein des communautés déportées d’Afrique.
Il est encore aujourd'hui difficile de dire qui pourrait être apte à déterminer les conditions justes de réparations pour l’esclavage.
Le mal dans l'histoire est-il un préjudice qu'on peut réparer ?
L'indemnisation financière peut-elle ouvrir la voie à une réconciliation ?
Les victimes y trouveront-elles vraiment la reconnaissance qu'elles cherchent ?
Tant de questions récurrentes que se posent de nombreux descendants de l’esclavage et de la colonisation.
ESKLAVAJ REPARASYON est né parce qu’en 1998 dans sa proposition de loi, Christiane Taubira, alors députée de Guyane, utilisait, dans son article 5, les mots préjudice et réparation. et que ces deux termes ont disparu de la loi adoptée au mois de mai 2001; parce que les faits historiques liés à l’esclavage et à la traite négrière transatlantique ne sont pas détaillés dans les manuels scolaires français; parce qu’à ce jour rien n’a été mis en œuvre de façon significative par les autorités française ; parce que c’est dans la plus grande discrétion que la république défend la mémoire et l’honneur de ses descendants/

Mais aussi pour éveiller la conscience collective et donner sa dignité et sa juste importance à notre devoir de mémoire, alors que rebondit le débat autour de la repentance, et que les tribunaux civils sont de plus en plus sommés d'indemniser les préjudices de l'histoire.

Esklavaj Reparasyon se veut un instrument de communication et d’information vitale sur la problématique de la réparation de l’esclavage et de la traite négrière transatlantique, capable d’atteindre une vaste audience dans l’ensemble du monde.

Esklavaj Reparasyon est déjà diffusé sur Tv5 Monde Afrique depuis le 15 Novembre 2014, mais il reste beaucoup à faire.
• Un documentaire qui questionne.

Nous avons souhaité traduire ce film documentaire pour faire entendre au plus grand nombre que le principe de justice ne concerne pas que les victimes directes.
Nous voulons faire savoir que nous nous soucions de l’équité de la réparation bien que nous n’en soyons pas les bénéficiaires.
Nous voulons faire entendre à ceux qui subissent encore aujourd’hui les conséquences de cette période douloureuse qu’a été l’esclavage et la traité négrière transatlantique, que nous les soutenons et que nous tenons à ce qu’ils le sachent car cette question n’est pas franco française, elle concerne l’humanité toute entière.
Plus le nombre de personnes qui sont au courant de cette requête sera grand, plus vite nous pourrons répondre à ce besoin de mémoire et de réconciliation, que suscite la question de la réparation, car il me semble que seuls des symboles forts penseront les plaies de tout un peuple déchiré par l’humiliation et l’indignation.
Chaque crime contre l’humanité doit être réparé qu’importe la race ou le peuple qui la subit, c’est un principe universel d équités que nous devons partager et faire partager.
Jean-Luc MIHEAYE recherche donc aujourd’hui du soutien pour la deuxième étape du film : pouvoir traduire le film en anglais – portugais- espagnol et l’exporter.
Mais pour boucler le budget de cette deuxième étape, nous devons collecter les fonds qui nous le permettront.


• Comment fonctionne le financement ?
Pour couvrir les frais de traductions, ce documentaire a besoin de 15 000 euros
- Traduction écrites (portugais – anglais – espagnol) 2550 euros
- Doublage (portugais – anglais – espagnol) 6000 euros
- Re-montage (sous-titrage portugais – anglais – espagnol) 2100 euros
- Mixage son (portugais – anglais – espagnol) 1200
- Fabrication DVD 1800 euros
- Exportaion DVD 350 euros
- Frais Kiss Kiss Bank Bank 8% 1120 euros
TOTAL 15.120 euros
Vous pouvez participer en vous rendant sur KissKiss Bank Bank,
à titre personnel ou au nom de votre société, association, collectivité.

Lien Direct Kiss Kiss Bank Bank

http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/esklavaj-reparasyon--3
Vous êtes également invités à soutenir le projet en faisant circuler l’information :
sur Twitter : https://twitter.com/Metisssoul
Voir le teaser : https://www.youtube.com/watch?v=Ewa8vcIBMKM

 


Contact metisssoul at hotmail.com

Partager cet article

Commenter cet article