Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Syrie : la théorie du chaos (Hassan Moali / El Watan)

15 Février 2012 , Rédigé par Revue de presse Publié dans #Syrie, #Proche et Moyen-Orient

http://www.elwatan.com/images/2012/02/11/syrie_862560_465x348.jpg

 

La situation en Syrie risque de déraper dangereusement à tout moment. Bien qu’elle soit déjà intenable avec son lot quotidien de morts parmi les civils et l’armée loyale à Bachar Al Assad, le recours aux attentats à l’explosif fait craindre «l’irakisation» du pays.

Le ministre irakien adjoint de l’Intérieur, Adnane Al Assad, a déclaré hier que des armes sont déjà acheminées en contrebande à l’opposition à partir de son pays. «Les armes sont transportées de Baghdad à la province de Ninive (nord). Elles partent ensuite de Mossoul (capitale de la province) en Syrie par le passage de Rabiya (nord-ouest) car ce sont les mêmes familles qui vivent des deux côtés de la frontière», a-t-il déclaré hier à l’AFP. S’il est vrai que le régime de Damas est indéfendable, il est tout aussi vrai qu’il y a quelque part une volonté de précipiter la Syrie dans le chaos. Et dans cette confusion générale, il est bien difficile de saisir les tenants et les aboutissants d’un incroyable regain de violence.

Le fait est qu’un général de l’armée syrienne, Issa Al Khawli, directeur de l’hôpital (militaire) de Hamich, a été abattu hier matin à Damas, devant sa maison. Pour les médias officiels, la cause est entendue : «C’est un groupe terroriste.» Et cette hypothèse – abstraction faite de la propagande du régime Al Assad – paraît plausible tant elle intervient simultanément aux révélations du ministre irakien faisant état d’un acheminement d’armes depuis son pays vers la Syrie. La guérilla que mènent l’opposition et les militaires déserteurs pouvait en effet recourir aux attentats ciblés contre des personnalités du régime pour amener ce dernier à cesser ses tueries.

 

Lire la suite

 

Partager cet article

Commenter cet article