Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

T-shirt marqué Jihad : communiqué de presse du MRAP Vaucluse

20 Décembre 2012 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Racisme, #MRAP expressions plurielles

Fédération de Vaucluse du MRAP

Maison IV de chiffre

26 rue des Teinturiers

Permanences ;

Mercredi  16 -  20 h

Vendredi  14 - 17 h

Fédération :

Tél / Fax : 04 90 86 80 31

 mrapvaucluse@orange.fr


Avignon, le 18 Décembre 2012

 

 

 

Mercredi 19 Décembre, une famille de Sorgues est poursuivie devant le tribunal correctionnel pour "apologie de crime". Un enfant de 3 ans s'est présenté à l'école avec un T-shirt portant sur le devant "je suis une bombe" et au dos "Jihad, né le 11 Septembre". Sa mère s'est excusée le jour même d'avoir choqué et l'enfant n'a jamais plus porté ce vêtement.

 Informé par les enseignants, le maire de Sorgues a porté plainte, soutenu par le procureur de la République.

 Quand la mosquée de Sorgues a été la cible d'inscriptions clairement racistes en Décembre 2009, monsieur le maire n'a pas bougé, pas plus que tout récemment quand un

 club de sport soutenu par la municipalité a été fortement soupçonné de discrimination à l'incription des demandeurs d'origine maghrébine.

 Quand l'ancien maire de Sorgues avait dit "nous n'habitons pas à Sorgues sur Oued", quand un ancien préfet a eu des propos discriminatoires contre les gens du voyage, quand un conseiller général a produit des écrits racistes dans le bulletin municipal de Carpentras, quand le maire de Pertuis stigmatise les Gitans sur TF1, quand la police municipale d'Avignon maltraite les Roms, les procureurs du Vaucluse se signalent par leur silence et continuent à classer sans suite les plaintes déposées par des citoyens victimes de racisme ou de violences policières.

 Où est la violence ? Sur le dos d'un gamin de 3 ans prénommé Jihad et né un 11 Septembre ? Ou dans la disproportion de traitement entre ceux qui ont le pouvoir et les citoyens, particulièrement ceux d'origine étrangère ?

 

 

Lire aussi l'article de Libération


Partager cet article

Commenter cet article