Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Un homme condamné à de la prison ferme pour des agressions à caractère islamophobe

26 Juillet 2013 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Islamophobie

Un homme a été condamné vendredi 26 juillet par le tribunal correctionnel d'Orléans à deux ans d'emprisonnement, dont six mois ferme, pour des agressions à caractère islamophobe.

Les faits

 

Le procès
C’est pourquoi les plaignantes et le CCIF se sont présentés ensemble à l’audience du 27 juin 2013 au Tribunal correctionnel d’Orléans, assistés par Maître Fayçal Megherbi, avocat au barreau de Paris, pour représenter toutes les parties civiles.


CR du procès

 

Le tribunal correctionnel d’Orléans a rendu cet après-midi son jugement sur l’affaire de la triple agression islamophobe d’Orléans.

Le tribunal a suivi les réquisitions du procureur de la République et nous nous en réjouissons.

L’accusé a été condamné à 2 ans d'emprisonnement dont 18 mois avec  sursis et avec mise à l'épreuve pendant 3 ans, ainsi qu’au paiement de dommages et intérêts aux victimes pour réparation matérielle et morale.

Toutefois, cette  condamnation est toute relative compte tenu de la douleur et du préjudice subis par les victimes… le traumatisme est tel qu’elles n’ont même pas osé approcher de la barre lors de l’audience.

Mais ce qui est important ici, c’est que le préjudice des victimes a été reconnu par le Tribunal, tout comme le caractère raciste et islamophobe de cette agression, un verdict qui doit sonner comme un signal fort adressé à tous ceux qui appellent à la haine ou seraient tentés de passer à l’acte.

Pour le CCIF qui s’est constitué partie civile dans cette affaire, le mot d’ordre est clair : nous sommes déterminés à combattre l’islamophobie sous toutes ses formes !

Nous tenons à remercier Maître Fayçal Megherbi, avocat au barreau de Paris qui a représenté toutes les parties civiles ainsi que les nombreuses personnes et associations venues soutenir les victimes.

Un rassemblement dans le calme et la dignité qui a réuni entre 200 et 300 personnes tant l’émotion a été forte sur Orléans et son agglomération.

L’appel est lancé : Les discriminations n’ont pas leur place dans notre société.

Partager cet article

Commenter cet article