Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Violences policières (Radio Canut)

17 Mai 2013 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Police Justice

ajimiIl y a 5 ans, le 9 mai 2008 à Grasse, Abdelhakim Ajimi est mort suite à son inter­pel­la­tion par la police. Apostrophé dans la rue, Abdelhakim Ajimi n’est ni armé, ni dan­ge­reux, ni même mena­çant. Il est immo­bi­lisé par 2 agents de la Brigade Anti Criminalité (BAC), rejoints par des offi­ciers de la police muni­ci­pale et natio­nale. Pieds et mains menot­tés, ventre contre terre, Abdelhakim Ajimi subit durant 15 à 20 minu­tes une clé d’étranglement asso­ciée à une impor­tante com­pres­sion tho­ra­ci­que et à de vio­lents coups de poings et de pieds. Voyant l’état cri­ti­que du jeune homme, des témoins ten­tent d’inter­ve­nir. En vain. Abdelhakim Ajimi est mort à 22 ans.(pour en savoir plus)


 

 

Quoi de neuf à raconter ?

À partir d’une confé­rence orga­ni­sée en Janvier 2013 à Marseille contre les vio­len­ces poli­ciè­res, Radio Canut revient sur les luttes, les pro­cé­du­res judi­ciai­res, les impres­sions et une sorte de bilan des 5 années de luttes du col­lec­tif « vérité et jus­tice pour Hakim AJIMI », avec une des mili­tan­tes du col­lec­tif de Grasse.

En effet, en jan­vier 2012, il y a enfin un procès où com­pa­rais­sent 7 poli­ciers et poli­ciè­res, mais seu­le­ment au tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Grasse (06). Les 2 poli­ciers de la BAC et un agent muni­ci­pal font appel du sursis qui leur tombe sur la gueule, mani­fes­tent dans les rues de Grasse contre le rendu du procès et rebe­lotte, l’affaire sera de nou­veau trai­tée en jan­vier 2013 à la cour d’appel d’Aix-en-Provence (13).

Ce repor­tage est une ten­ta­tive pour ne pas oublier ces morts, pour se sou­ve­nir de ces luttes, pour obte­nir jus­tice et dignité, pour créer de la soli­da­rité entre les dif­fé­rents col­lec­tifs, pour conti­nuer à se battre ! Les dif­fé­rents récits de luttes de Yamina Benchenni, mili­tante contre les crimes poli­ciers et de la marché de l’égalité en 1983, de Mathieu Rigouste auteur de « La domi­na­tion Policière » et de Rafik Chekkat du Collectif Vérité et Justice pour Jamal nous aident à y voir plus clair. . Que se pas­sera-t-il pen­dant le Canut-infos du ven­dredi ?

Vendredi 17 mai aussi, de 19h à 20h, inter­views et repor­ta­ges avec le col­lec­tif jus­tice et vérité pour Sofiane Mostefaoui, mort à la prison de Corbas le 11 mars 2013. Et sur les autres morts sus­pec­tes en déten­tion à Corbas.

 

Écouter l'enregistrement sonore à cette adresse

 

Lire la transcription des interventions à Marseille :

 

L’auto-organisation pour la justice face à la répression d’Etat

 

Partager cet article

Commenter cet article