Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Zemmour et l'islamophobie : ce que je retiens, c'est le silence de la classe politique (Amadou Ka)

30 Décembre 2014 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Islamophobie

LE PLUS. Eric Zemmour restera sur RTL. C'est la décision prise par la direction, au nom de "la démocratie" et de "la confrontation des idées". Après une polémique sur ses propos à l'égard des musulmans, tenus dans "Il Corriere della Sera", il avait pourtant été remercié d'iTELE. Pour Amadou Ka, président des Indivisibles, on se souviendra surtout du silence de la classe politique.

Édité par Henri Rouillier  Auteur parrainé par Hélène Decommer

 

Le calme après la tempête. C’est ainsi que pourrait se résumer l’affaire Éric Zemmour consécutive à ses propos scandaleux contre les musulmans de France, où il est question rappelons-le de "déportation" et de "peuple dans le peuple" qui ne voudrait pas vivre à la française.

 

Évincé de iTELE, Zemmour restera en poste sur les ondes de RTL. Ses déclarations relèveraient, paraît-il, de la liberté d’expression et de la démocratie. Ainsi en ont décidé Christopher Baldelli, président de RTL et accessoirement Chevalier de l'Ordre national du Mérite, Chevalier des Arts et des Lettres, ainsi que Jacques Expert, directeur des programmes de la même radio.

 

"La démocratie, c'est accepter et permettre la confrontation des idées", explique RTL dans un communiqué. La radio assure qu’elle "ne se laissera jamais dicter ses choix d'antenne, quelles que soient les pressions qu'elle puisse subir".

 

Des déclarations qui s’adressent en partie à ses propres journalistes. Dans un communiqué, la Société des journalistes de RTL s’était désolidarisée des prises de position "récurrentes" de Zemmour qui "ternissent les valeurs de vivre ensemble qui ont toujours été défendues par RTL", sans toutefois demander le départ de Zemmour.

 

Le Figaro à la rescousse de Zemmour

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article